Compressions au Groupe Média TFO : l’AFO demande la réintégration des journalistes

Toronto, le 9 juillet 2018 – Dans le cadre d’une rencontre constructive avec la présidente du CA et le chef de direction du Groupe Média TFO ce matin, l’Assemblée de la francophonie de l’Ontario (AFO) a demandé de rétablir les postes de journalistes que le média a sabrés le 14 juin dernier.

De plus, l’AFO a recommandé au Groupe Média TFO de poser des gestes concrets afin d’améliorer sa communication et son lien de confiance avec la communauté franco-ontarienne.

Consultée à l’aide d’un sondage de l’AFO auquel 328 francophones de l’Ontario ont participé entre le 25 et le 29 juin, la communauté franco-ontarienne est claire: les compressions de personnel effectuées par le Groupe Média TFO sont perçues comme un recul de la francophonie ontarienne.

« Le fait que plus de 300 personnes répondent dans de courts délais à ce sondage en plein été m’indique que la communauté franco-ontarienne croit en l’importance de son diffuseur public et de la création de contenu franco-ontarien afin de s’informer en français. La baisse d’effectifs imposée à #ONfr, entre autres, a un impact considérable sur le contenu du Groupe Média TFO. Il s’agit d’un recul prononcé de l’information politique et de la production de contenu en français dans la province », a dit le président de l’AFO, Carol Jolin.

« Nous remercions le Groupe Média TFO pour le dialogue ouvert de ce matin. Nous avons convenu que nous devions nous parler plus souvent. L’ouverture du poste de journaliste  à Sudbury, qui sera pourvu à la suite du gel d’embauches commandé par le gouvernement de l’Ontario, est un pas dans la bonne direction », a ajouté M. Jolin.

Le président de l’AFO a été invité à participer à la prochaine rencontre du conseil d’administration du Groupe Média TFO afin de contribuer à la planification stratégique de l’agence gouvernementale, un geste d’ouverture.