L'AFO appui la proposition de la FCFA de modernisation de la Loi sur les langues officielles

Ottawa, le 5 mars 2019 – L’Assemblée de la francophonie de l’Ontario (AFO) appuie sans équivoque la Fédération des communautés francophones et acadienne du Canada (FCFA) dans sa proposition de projet de loi complète et étoffée visant à moderniser la Loi sur les langues officielles dévoilée ce matin.
 
« Vous connaissez sûrement l’adage : une langue qui n’évolue pas, meurt.  Je crois sincèrement qu’il en est de même pour la législation en matière linguistique. Le droit linguistique doit évoluer pour s’adapter aux réalités d’aujourd’hui. La désuétude le guette s’il n’évolue pas » explique Carol Jolin, président de l’AFO.
 
La Loi sur les langues officielles a besoin d’être modernisée, malgré des changements survenus en 1988, car elle n’atteint pas tous les objectifs des législateurs. Seule une modernisation de la loi peut régler le problème structurel au cœur de presque tous ses ennuis.
 
Présentement, le manque de coordination centrale est une faille majeure de la loi, son caractère conditionnel est un frein à sa mise en oeuvre et le pouvoir de déléguer mine le concept d’imputabilité. L’AFO recommande donc que le Conseil du Trésor ait la responsabilité et les pouvoirs nécessaires pour assurer la mise en oeuvre de la loi.
 
Il est aussi primordial pour l’AFO qu’une Loi sur les langues officielles modernisée incorpore davantage le concept du « par les francophones, pour les francophones ». La communauté franco-ontarienne a fait ses preuves en matière de gouvernance, de mobilisation et de prise en main. En ce sens, l’AFO recommande que la loi prévoit une obligation d’adopter un règlement cernant les situations où les communautés doivent être consultées.
 
« L’AFO appuiera la FCFA dans la promotion de ce projet de loi et travaillera à faire de la modernisation de la Loi sur les langues officielles un enjeu lors de la prochaine élection fédérale » a déclaré le président de l’AFO, Carol Jolin.

L’Assemblée de la francophonie de l’Ontario (AFO) est l’organisme rassembleur et la voix politique de la francophonie de l’Ontario. Elle a pour mandat de concerter la collectivité francophone de la province et agit comme porte-parole, entre autres, pour revendiquer les droits des 744 000 Franco-Ontariens et Franco-Ontariennes.