Les francophones : des partenaires dans le développement économique de l’Ontario

Ottawa, le 23 janvier 2019 – Témoignant devant le Comité permanent des finances et des affaires économiques, l’Assemblée de la francophonie de l’Ontario (AFO) a invité le gouvernement à saisir son avantage francophone dans la diversification de l’économie ontarienne, tout en pointant l’occasion d’améliorer l’accès aux services en français en cette période de révision et de création de programmes.

Dans son énoncé, le président de l’AFO, Carol Jolin, a fait cinq recommandations touchant le développement économique par la francophonie, l’atteinte d’une saine santé financière en respect avec la Loi sur les services en français, les services en français en santé et l’Université de l’Ontario français. L’Assemblée de la francophonie de l’Ontario (AFO) a invité le gouvernement à saisir son avantage francophone dans la diversification de l’économie ontarienne, tout en pointant l’occasion d’améliorer l’accès aux services en français en cette période de révision et de création de programmes.

« L’avenir économique de notre province dépend en partie de sa capacité à saisir son avantage francophone et bilingue. S’il est normal que notre voisin du Sud soit notre principal partenaire économique, l’Ontario a l’occasion de diversifier davantage son commerce international grâce aux 1,5 million d’habitants pouvant s’exprimer en français », a commencé M. Jolin.

« En adoptant une perspective francophone dans la révision et la création de programmes, nous voyons d’excellentes occasions de rendre les services en français plus performants », a ajouté M. Jolin devant les député.e.s.

Parmi les idées exprimées par l’organisme porte-parole des 744 000 Franco-Ontarien.ne.s, l’AFO recommande l’affectation de deux ressources à temps plein pour travailler sur les dossiers de l’Organisation internationale de la francophonie et un cadre financier pour assurer la survie à long terme de l’Université de l’Ontario français, rappelant l’intérêt du gouvernement fédéral d’investir dans l’institution pour les quatre prochaines années. Le président de l’AFO a ajouté que l’organisme déposera un mémoire au comité au cours des prochains jours, qui contiendra des idées supplémentaires en justice et en arts et culture.

**********

L’Assemblée de la francophonie de l’Ontario (AFO) est l’organisme rassembleur et la voix politique de la francophonie de l’Ontario. Elle a pour mandat de concerter la collectivité francophone de la province et agit comme porte-parole, entre autres, pour revendiquer les droits des Franco-Ontariens et Franco-Ontariennes.

Recommandations

Recommandation 1 et 2

Pour une francophonie qui participe à l’économie d’aujourd’hui et de demain

Que le gouvernement de l’Ontario affecte deux ressources à temps plein pour travailler sur les dossiers de l’Organisation internationale de la francophonie en vue de renforcer les liens économiques avec les pays francophones et de créer des partenariats afin de hausser le nombre d’immigrants francophones en Ontario.
Que le ministère du Développement économique, de la Création d’emploi et du Commerce propose des initiatives stimulant les entreprises sociales, privées et coopératives et l’entrepreneuriat franco-ontarien, tant au niveau local, régional, provincial qu’international.

Recommandation 3

Pour une atteinte de l’équilibre budgétaire en respect avec la Loi sur les services en français

Afin d’assurer le plein respect de la Loi sur les services en français, que le gouvernement de l’Ontario assure une perspective francophone dans sa révision des finances publiques et dans sa création de programmes afin d’assurer la pérennité des institutions franco-ontariennes.

Recommandation 4

Pour un système d’éducation universitaire en français plus efficace

Que le gouvernement de l’Ontario développe dans les plus bref délais, un cadre financier pour la mise en oeuvre de l’Université de l’Ontario français, qui pourrait inclure une contribution fédérale pouvant financer entièrement les quatre prochaines années de l’institution, des investissements du secteur privé et tout autre aide financière.

Recommandation 5

Pour une amélioration des services de santé en français

Que le gouvernement de l’Ontario, dans la réforme structurelle du système de santé qu’il propose, maintienne l’objectif d’améliorer l’accès aux services de santé en français en préservant la gouvernance communautaire des entités de planification de services de santé en français, tout en leur octroyant un mandat clair et des ressources additionnelles.