Réaction de l’AFO suite du décès de l’ancien député fédéral Réginald Bélair

Ottawa, le 5 mars 2020 – L’Assemblée de la francophonie de l’Ontario (AFO) a appris avec tristesse le décès de Réginald Bélair, ancien député libéral fédéral de Cochrane-Supérieur de 1988 à 1997 et de Timmins-Baie James de 1997 à 2004.

Natif de Hearst et ayant grandi à Opasatika, Réginald Bélair a vécu la plus grande partie de sa vie à Kapuskasing. Après des études à l’Université de Hearst, où il a été parmi les rédacteurs en chef de la revue estudiantine Boréal, il travaillera notamment comme gestionnaire des programmes artistiques du Centre régional de Loisirs culturels de Kapuskasing et comme adjoint du député fédéral Keith Penner.

Avant de devenir député, Réginald Bélair a été conseiller municipal de Kapuskasing pendant trois ans et a publié deux recueils de poésie (Éclipses en 1973 et Semences en 1984). Ses écrits, souvent cités dans les études littéraires franco-ontariennes, sont campés dans la nordicité du territoire ontarien, traite de l’identité franco-ontarienne et de la classe ouvrière.

À la Chambre des communes, M. Bélair a été notamment secrétaire parlementaire du ministre des Travaux publics et du ministre des Services publics et de l’Approvisionnement. Il a également été vice-président des comités pléniers de la Chambre des communes de 2001 à 2004.

Son mandat de député a été marqué par sa prise de position en faveur des travailleur.euse.s de l’usine Spruce Falls à Kapuskasing, qui a menacé de fermer ses portes en 1990 et par le plan de relance coopératif qu’il a présenté, avec succès, pour sauver les emplois dans la région.

« Au nom de l’AFO, je tiens à transmettre mes sincères condoléances à la famille de Réginald Bélair ainsi qu’à ses proches », a déclaré le président de l’Assemblée de la francophonie de l’Ontario, Carol Jolin.

En signe de commémoration, l’AFO invite la communauté à mettre en berne les drapeaux des Monuments de la francophonie de l’Ontario le 7 mars, jour de ses funérailles.