Réforme en santé : un pas dans la bonne direction !

Ottawa, le 27 février 2019 – Avec le dépôt du projet de loi 74, Loi de 2019 sur les soins de santé pour la population, le gouvernement de l’Ontario exprime une volonté réelle de respecter son engagement électoral de maintenir les acquis des francophones en santé.

○ Le préambule du projet de loi dit de façon explicite que le système de santé publique doit se soumettre à la Loi sur les services en français.
○ Le Conseil consultatif sur les services de santé en français demeure en place.
○ Les entités de planification de services de santé en français sont là pour rester, ce qui est essentiel pour l’accès à des services de santé en français.
○ La Super Agence (Santé Ontario) sera assujettie à la Loi sur les services en français.

Le président de l’Assemblée de la francophonie de l’Ontario, Carol Jolin, croit que ce projet de loi représente un pas dans la bonne direction : « Penser aux francophones en amont de toutes décisions en santé n’est pas une question ‘identitaire’, mais une question de qualité des soins, de sécurité et d’efficacité», dit-il. « L’efficacité du système est maximisé lorsque les services de santé en français sont pris en considération au début de toute initiative, comme le recommande notre livre blanc en santé. »

L’Assemblée de la francophonie de l’Ontario poursuivra son étude du projet de loi avec ses membres du domaine de la santé au cours des prochains jours afin d’en comprendre toutes les ramifications. L’AFO soumettra un mémoire lors de l’étude du projet de loi en comité et demandera d’y comparaître. Des questions demeurent en suspens.

« Il reste à préciser la question du maintien des désignations bilingues d’organismes prodiguant des services dans le cadre des intégrations à venir et sur le rôle des entités avec les équipes de Santé Ontario et les agences régionales. Le gouvernement nous assure que les désignations resteront lorsqu’il y aura des fusions. Nous poursuivrons le dialogue avec le gouvernement sur ce type d’enjeux ayant un grand impact sur nos services en français », a conclu M. Jolin.

L’Assemblée de la francophonie de l’Ontario (AFO) est l’organisme rassembleur et la voix politique de la francophonie de l’Ontario. Elle a pour mandat de concerter la collectivité francophone de la province et agit comme porte-parole, entre autres, pour revendiquer les droits des 744 000 Franco-Ontariens et Franco-Ontariennes.