Transformation du système de santé : une opportunité d’améliorer l’accès aux services en français !

Ottawa, le 14 février 2019 – L’Assemblée de la francophonie de l’Ontario (AFO) voit d’un bon oeil la décision du gouvernement de l’Ontario de procéder à une réforme structurelle du système de santé, car c’est une opportunité d’améliorer l’accès aux services en français.

Selon les informations que l’AFO a obtenues, l’organisme porte-parole des Franco-Ontarien.ne.s croit que le gouvernement de l’Ontario démontre son intention de respecter le droit des francophones à recevoir des services de santé en français. L’AFO a partagé son positionnement et ses idées à la ministre de la Santé et des Soins de longue durée (MSSLD), Christine Elliott, par le biais d’une lettre rendue publique ce matin.

« Les services de santé en français, ce n’est pas simplement de la revendication identitaire. C’est avant tout une question d’équité, de qualité et de sécurité des soins pour les patients francophones», a déclaré Carol Jolin, président de l’AFO.

Dans la lettre, l’AFO a émis cinq idées respectant les objectifs du gouvernement visant à améliorer la qualité, la sécurité et l’efficience du système de santé.

Clarifier légalement le mandat et la gouvernance communautaire des entités afin d’en faire un partenaire d’égal à égal avec les instances décisionnelles provinciales, régionales et locales pour rendre les services en français plus efficaces. Le système de santé a tout à gagner en comptant sur un cadre légal de collaboration et de travail entre les entités de planification de services de santé en français et la Super Agence, les Groupes MyCare et les institutions régionales, ces deux dernières étant responsables de la livraison de services sur le terrain. Les entités ont fait preuve de grande efficacité dans ce rôle.
Le gouvernement de l’Ontario a l’occasion de respecter son engagement de conserver les acquis des francophones en santé en s’assurant que les organismes offrant des services et qui sont désignés – ou en voie de l’être – conservent la désignation ou poursuivent les démarches pour l’obtenir.
Les opportunités sont immenses pour les francophones dans le virage numérique, car plusieurs d’entre eux vivent dans des régions non-désignées ou éloignées. Ils n’ont pas toujours accès à des services de santé en français ou dans la spécialité recherchée. L’AFO croit que le MSSLD et les groupes MyCare, qui seraient responsables de la numérisation, doivent financer et appuyer des modèles de livraison de services novateurs, telle la télésanté.
Le MSSLD a la possibilité de s’assurer que la Super Agence ait une perspective francophone en y nommant deux francophones au sein du conseil d’administration.
Le gouvernement de l’Ontario a l’occasion de poursuivre son partenariat avec l’AFO qui est invitée à recommander deux personnes pour siéger au sein du conseil consultatif des services de santé en français.

L’Assemblée de la francophonie de l’Ontario (AFO) est l’organisme rassembleur et la voix politique de la francophonie de l’Ontario. Elle a pour mandat de concerter la collectivité francophone de la province et agit comme porte-parole, entre autres, pour revendiquer les droits des 744 000 Franco-Ontariens et Franco-Ontariennes.