Un appel au soutien des médias francophones

Ottawa, le 7 février 2018 – Invité par le Comité permanent aux langues officielles à discuter de la situation des médias des communautés de langue officielle en situation minoritaire, Carol Jolin, président de l’Assemblée de la francophonie de l’Ontario (AFO), a fait un plaidoyer pour le retour des placements publicitaires du gouvernement du Canada au sein des médias franco-ontariens et pour une aide financière dans ce secteur d’activité en période de turbulence.  

« La survie des médias francophones a une influence directe sur la vitalité de nos communautés. Ils contribuent à élargir l’espace francophone au pays. Sans eux, on priverait les citoyen.nes d’information capitale concernant le fonctionnement de leur communauté en français », a souligné le président de l’AFO.

Les médias dits traditionnels se trouvent dans une situation précaire, notamment à cause d’une perte de revenus conséquente à la diminution drastique des placements publicitaires gouvernementaux.  Ils font en plus face au défi du virage numérique .

Le groupe porte-parole franco-ontarien formule des recommandations pour pallier cette situation alarmante:

  • Que le gouvernement du Canada assure un suivi rapide au rapport du commissaire aux langues officielles afin d’assurer le retour des placements publicitaires dans les plus brefs délais.
  • Que le gouvernement du Canada investisse 5% du budget de placements publicitaires vers les médias francophones de l’Ontario si la campagne ne vise que l’Ontario, et 15 % s’il s’agit d’une campagne visant la francophonie dans son ensemble.
  • Que le gouvernement accorde un financement équivalent à un salaire à mi-temps pour tous les médias communautaires, privés et sans but lucratif, afin qu’ils puissent offrir un contenu numérique constamment mis à jour et enrichi.
  • Que le gouvernement du Canada investise dans le développement de l’infrastructure numérique et la formation.
  • Que le gouvernement du Canada mette sur pied des fonds d’aide aux médias, notamment un fonds d’aide géré « par et pour » les communautés franco-canadiennes et anglo-québécoises avec un investissement annuel minimal de 1,85 million de dollars.
  • Que le gouvernement du Canada crée un programme permanent pour les médias communautaires de langues officielles, qui serait assorti d’un financement annuel d’environ quatre millions de dollars.

La plupart de ces recommandations se retrouvent dans le Livre blanc sur les médias francophones de l’Ontario publié par l’AFO en septembre 2017.