Une avancée historique !

Ottawa, le 3 septembre 2019 – L’Assemblée de la francophonie de l’Ontario salue le leadership des paliers fédéral et provincial pour l’avancement du dossier de l’Université de l’Ontario français (UOF). L’AFO souligne particulièrement l’engagement du gouvernement fédéral à faire avancer le dossier avant les élections prévues le mois prochain et exhorte le gouvernement provincial, qui assure le progrès du dossier depuis l’automne dernier, à signer l’entente de principe qui lui a été acheminée ce matin. Celle-ci atteste de l’engagement des deux paliers de gouvernement à couvrir solidairement et à parts égales le financement de l’institution.

« Depuis le 15 novembre dernier, l’AFO au nom de la communauté franco-ontarienne, ne ménage aucun effort pour amener les deux gouvernements à conclure une entente. Notre attente est claire : que l’UOF ouvre ses portes dès septembre 2021. Tout délai causerait des torts irréparables à la communauté car c’est encore une autre cohorte de jeunes diplômés des écoles secondaires francophones qui n’auront pas l’option de poursuivre des études universitaires en français dans la région du Centre-Sud-Ouest.»

L’UOF est un impératif pour la communauté franco-ontarienne. Tel que souligné dans une étude de l’AFO intitulée L’Université de l’Ontario français (UOF) : Un avantage pour l’Ontario ! , 67 % des employeurs disent éprouver de la difficulté à embaucher des diplômés francophones d’études postsecondaires. Par conséquent, plusieurs sont contraints d’embaucher à l’extérieur de l’Ontario. L’UOF contribuera à pallier la demande de main d’oeuvre francophone dans la région de Centre-Sud-Ouest, un avantage économique considérable pour l’Ontario.

L’Assemblée de la francophonie de l’Ontario (AFO) est l’organisme rassembleur et la voix politique de la francophonie de l’Ontario. Elle a pour mandat de concerter la collectivité francophone de la province et agit comme porte-parole, entre autres, pour revendiquer les droits des 744 000 Franco-Ontariens et Franco-Ontariennes.