Une ère prend fin, mais le travail continue !

Toronto, le 30 avril 2019 – L’Assemblée de la francophonie de l’Ontario (AFO) lance une campagne pour sensibiliser la communauté franco-ontarienne sur la nécessité de continuer à protéger ses acquis francophones et pour transmettre la procédure pour porter plainte auprès de l’Ombudsman de l’Ontario lorsqu’un service en français a été mal rendu ou n’est pas disponible.

Pour en savoir davantage sur la démarche pour porter plainte, le public est invité à consulter le site web de l’AFO. Une vidéo et des messages seront diffusés sur les réseaux sociaux au cours des prochaines semaines pour sensibiliser la population franco-ontarienne à cet égard.

L’AFO ne ménage aucun effort pour faire respecter et renforcer le droit des francophones de l’Ontario de s’exprimer, de s’instruire et de vivre en français. « Il est important que la communauté continue à déposer des plaintes lorsque ses droits ne sont pas respectés », explique Carol Jolin, président de l’AFO. « C’est un outil important pour que le gouvernement prenne connaissance de certains problèmes de livraison de services. »

« L’AFO continuera à revendiquer le retour d’un Commissariat aux services en français indépendant, même si nous avons convenu avec l’Ombudsman, M. Paul Dubé, de collaborer avec lui d’ici le retour d’un commissariat à part entière. Lorsque je l’ai rencontré, il s’est montré très réceptif à cette façon de faire les choses », a ajouté M. Jolin.

L’AFO tient à remercier le commissaire François Boileau, qui termine aujourd’hui son mandat, pour son travail acharné pour le respect des droits linguistiques de la minorité francophone. Le travail continue et l’Assemblée de la francophonie de l’Ontario sera toujours aux aguets quant à la défense et à la préservation des institutions francophones en Ontario.