Campus Saint-Jean : Carol Jolin, président de l’AFO, appelle à la mobilisation

Ottawa, le 14 mai 2020 – L’Assemblée de la francophonie de l’Ontario (AFO) est solidaire avec la communauté franco-albertaine et les francophones de l’ouest du pays, qui font face à un recul inacceptable et subiront des torts irréparables sur l’offre de cours universitaires en français à la suite de récentes décisions du gouvernement de l’Alberta.
À défaut d’une solution viable, le Campus Saint-Jean de l’Université de l’Alberta, seule institution postsecondaire francophone de l’Alberta, devra sabrer près de la moitié des cours qu’elle avait prévus pour la prochaine année universitaire (180 cours sur 409). Ainsi, des programmes nécessaires à la vitalité francophone seront entièrement abolis.
Dans le but de sauver le futur de l’institution, l’AFO invite la communauté franco-ontarienne à se mobiliser en appui à leurs frères et soeurs albertains. Les Franco-Ontarien.ne.s peuvent exprimer leur solidarité de façons suivantes :

Écrire au Premier ministre de l’Alberta et au ministre de l’Éducation supérieure
Partager votre appui sur les médias sociaux
Assister à une rencontre citoyenne virtuelle

« Je suis très inquiet pour l’avenir du Campus Saint-Jean. Les institutions postsecondaires francophones sont un organe vital pour assurer le développement de nos communautés. Évidemment, ça me rappelle quelque peu le chapitre de l’Université de l’Ontario français. Nous souhaitons un dialogue entre le gouvernement de l’Alberta et la communauté franco-albertaine qui conduira, je l’espère, à une solution menant à la sauvegarde des cours et des programmes du Campus Saint-Jean », dit le président de l’AFO, Carol Jolin.
« À ce jour, la mise sur pied de l’Université de l’Ontario français a été l’un des plus grands succès politiques de l’histoire de notre communauté. Mais ce succès aurait été impossible sans la mobilisation massive, non seulement des francophones de l’Ontario, mais également de l’ensemble des francophones et des francophiles du pays. La communauté franco-albertaine a été là pour nous pendant la Résistance et nous serons là pour elle. Se tenir debout et s’entraider sont des ingrédients essentiels à la préservation de nos acquis. Nous sommes ! Nous serons !»

En plus de soutenir la campagne Sauvons Saint-Jean, l’AFO est prête à fournir son expertise dans ce genre de situation à l’Association canadienne-française de l’Alberta (ACFA).
Pour plus d’informations, rendez-vous au www.acfa.ab.ca/sauvonssaintjean