Mission

L’Assemblée de la francophonie de l’Ontario est l’organisme rassembleur et la voix politique de la francophonie de l’Ontario.

Vision

Un Ontario français, uni dans sa diversité, solidaire dans ses actions et engagé collectivement afin d’assurer son mieux-être.

Structure de L’AFO

organigramme

L’AFO s’est dotée d’une structure de représentation, ainsi qu’une structure de consultation.

Sélectionnez les liens suivants afin d’avoir plus d’information sur les différentes composantes de l’AFO.

Le Conseil d’administration

L’AFO est dirigée par un conseil d’administration composé de 11 membres, soit une présidence et :

  • 5 représentants des 5 régions de l’Ontario;
  • 1 représentant du groupe identitaire « Aîné(e)s et retraité(e)s »;
  • 1 représentant du groupe identitaire « Femme »;
  • 1 représentant du groupe identitaire « Jeunesse »; et
  • 2 représentants de la communauté des minorités raciales et ethnoculturelles francophones (MREF).
Le conseil d’administration 2016-2018
C’est en 1983 que Carol Jolin débute sa participation à la francophonie ontarienne en devenant moniteur d’un programme de langues. Dès l’année suivante, il obtient un poste d’enseignant avec le Niagara South Board of Education, débutant une carrière de 31 ans qui s’est conclue en juin 2016. Cette carrière lui a permis de vivre à Welland, Toronto, Barrie et Ottawa où il réside maintenant.

Actif au sein de l’Association des enseignantes et des enseignants franco-ontariens (AEFO) depuis 1992, il a été président local de l’unité Centre-Est catholique avant d’accéder à la présidence provinciale en 2012, poste qu’il a occupé au cours des quatre dernières années. Il a siégé au sein de nombreux conseils d’administration : AEFO, , ce Fédération des enseignantes et des enseignants de l’Ontario (FEO), Fédération canadienne des enseignantes et des enseignants (FCE). Sur le plan communautaire, il a siégé au CA de la radio communautaire CJFO ( devenue Unique FM) durant cinq ans et à celui de l’Assemblée de la francophonie de l’Ontario (AFO) durant deux ans.

Grâce au double mandat de l’AEFO, la représentation syndicale et la promotion du fait français, il a été impliqué de façon active dans les dossiers de la francophonie en Ontario. La nature du poste l’a amené à voyager dans les quatre coins de la province et lui a permis de connaître différentes réalités et enjeux. Depuis le 30 octobre 2016, Carol Jolin est président de l’Assemblée de la francophonie de l’Ontario

Année d’entrée en fonction : 2016
Fin du mandat : 2018

cjolin@monassemblee.ca

 

Vos représentants régionaux

Originaire de l’Acadie, fière francophone de sa langue et sa culture, Franco-ontarienne par choix et bien enracinée dans la région de la Huronie depuis maintenant dix ans, voilà un portrait qui représente bien cette femme d’action.

Au Nouveau-Brunswick, elle a occupé diverses fonctions à la Collectivité ingénieuse de la péninsule Acadienne à titre de coordonnatrice communautaire des Centres d’accès communautaires, coordonnatrice du volet des Centres de formation et d’apprentissage et comme chargé de projet principal, tout cela, pour le seul organisme francophone hors Québec du programme des Collectivités ingénieuses mis en place par Industrie Canada. Personne engagée dans sa communauté, elle a participé à plusieurs projets interprovinciaux, à de nombreuses conférences et formations un peu partout au Canada.

Suite à une visite à l’automne 2006 sur les rives de la baie Georgienne, son parcours professionnel l’amène finalement en Ontario. Tout d’abord, elle occupe le poste de spécialiste à l’emploi pour la Clé de la baie en Huronie avant de faire le saut trois mois plus tard à la direction des services culturels.

En 2008, elle passe à la barre de la direction générale du Mouvement des intervenants en communication radio de l’Ontario (MICRO). Depuis son arrivée à l’association provinciale des radios communautaires francophone de l’Ontario, elle a développé une vingtaine de projets avec la collaboration de nombreux partenaires au niveau provincial et fédéral. Au service de la communauté francophone, Marie-Gaëtane est reconnue pour son dynamisme et sa capacité de rassembler les partenaires clés afin de faire avancer les dossiers dans le développement communautaire. Elle siège actuellement à la table des médias francophones et à la table des directeurs provinciaux pour l’Ontario.

Marie-Gaëtane Caissie, une femme impliquée et dévouée à l’épanouissement des communautés francophones en situation minoritaire.

Début du mandat : 2016
Fin du mandat : 2018

Rym Ben Berrah est une étudiante finissante en relations publiques et une militante dans plusieurs domaines notamment l’immigration francophone, l’insécurité linguistique, la communauté LGBTQIA+, la violence faite aux femmes ainsi que la lutte contre l’islamophobie.

Impliquée dans son association étudiante et avec la Fédération Canadienne des Étudiantes et Étudiants (FCÉÉ) dans plusieurs postes, elle a ensuite été élue à la coprésidence du Regroupement Étudiant Franco-Ontarien (RÉFO). Depuis trois ans, elle siège sur le conseil d’administration de La Cité. Dernièrement, elle a été élue comme administratrice au sein du CA du Calacs francophone d’Ottawa ainsi que vice-présidente de l’organisme provincial FrancoQueer.

En plus d’oeuvrer dans des comités d’experts en immigration francophone et en établissement d’étudiants internationaux, elle est ambassadrice de la francophonie pour le Centre de la Francophonie des Amériques ainsi que « One Young World ». Rym est récipiendaire du Prix Saphir 2015 dans la catégorie « Politique » ainsi que le Prix de la Francophonie 2015, décerné par l’hon. Madeleine Meilleur et l’Office des affaires francophones de l’Ontario.

Début du mandat : 2016
Fin du mandat : 2018

Réjean Grenier est propriétaire et conseiller principal à la société Grenier & Associés, spécialistes en gestion, en communication et en prestation de services en français.

De 1998 à 2011, il a été éditeur / propriétaire de l’hebdomadaire de langue française de Sudbury, Le Voyageur, journal distribué auprès de quelques 30 000 lecteurs. De 2004 à 2009, il a publié le seul magazine d’affaires de l’Ontario français, Le Lien économique.

De 1996 à 2003, Réjean a été directeur-général d’un des plus anciens centres culturels de l’Ontario, Le Carrefour francophone de Sudbury.

De 1977 à 1996, Réjean a été journaliste à la radio et à la télévision de Radio-Canada et de la CBC. Il a couvert la Guerre du Golfe en 1990-91 et fait un voyage d’échange professionnel au Royaume-Uni en 1995.

Engagé dans le Mouvement du Nouvel Ontario de 1971 à 1977, Réjean est un des fondateurs de La Nuit sur l’étang, a été le premier agent de tournée du Théâtre du Nouvel Ontario, membre de la Coopérative du Nouvel Ontario et gérant du groupe de musique CANO.

Réjean a enseigné le Rôle des médias et le Fonctionnement du gouvernement à l’Université Laurentienne, de 1995 à 1997. Il a été porte-parole médias pour Élections Canada lors des élections fédérales de 2004, 2006 et 2008.

Son engagement communautaire l’a porté à l’exécutif de l’Assemblée de la francophonie de l’Ontario (AFO), de l’Association des centres culturels de l’Ontario (ACCO), de l’Association de la presse francophone du Canada (APF) ainsi qu’à la présidence de la Chambre économique de l’Ontario (CEO). Au fil des ans, il a siégé sur plusieurs conseils consultatifs, notamment au Conseil d’éducation de Sudbury, à l’Office national du film et à TVO.

Ses réalisations lui ont valu la reconnaissance des siens. En 1991, il a mérité un Prix de journalisme pour ses reportages à bord des navires canadiens participant à la Guerre du Golfe. En 2001, il recevait le prix Petite entreprise de l’année de la Chambre de Commerce de Sudbury et le prix provincial Entreprise de l’année décerné par la Chambre économique de l’Ontario. En 2002, l’Association de la presse francophone nommait Le Voyageur, journal de l’année. En 2006, Réjean recevait le Prix de la présidence du Collège Boréal. Les clubs Richelieu de la région de Sudbury lui ont conféré le Mérite Horace-Viau en 2010 et l’ACFO du Grand Sudbury l’a nommé Personnalité de l’année en 2011.

Réjean a trois enfants. Sa conjointe, Carole Dubé, est aussi sa partenaire en affaires.

Début du mandat : 2016
Fin du mandat : 2018

Native du Nord de l’Ontario, Angèle Brunelle habite à Thunder Bay depuis 1977. Elle œuvre à titre de directrice générale de l’Accueil francophone de Thunder Bay, un organisme à but non-lucratif qui offre des services d’interprétation, d’accompagnement et de soutien aux francophones du Nord-Ouest qui ont recours aux services de santé.

Son parcours d’engagement envers l’épanouissement de notre communauté francophone dans le Nord-Ouest est assez vaste. Elle détenu au cours des années des postes de leadership dans plusieurs organismes régionaux tels que le Conseil scolaire de district catholique des Aurores boréales, le Centre régional des Sciences de la santé de Thunder Bay, le Réseau du mieux-être francophone du Nord de l’Ontario, Community Together for Children, etc. Elle siège présentement à trois comités consultatifs provinciaux pour l’amélioration des services en français.

En 2007, Angèle eut l’honneur d’être récipiendaire du prix Personnalité francophone du Nord-Ouest de l’Ontario décerné par l’Association des francophones du Nord-Ouest de l’Ontario et, en 2010, du Prix d’excellence en éducation catholique décerné par l’Association franco-ontarienne des conseils scolaires catholiques.

Début du mandat : 2016
Fin du mandat : 2018

Originaire du Québec, Gérard Malo a pris sa retraite en 2012 à la suite d’une carrière de 37 ans comme journaliste, dont 33 ans à la radio et la télévision de Radio-Canada, principalement dans des communautés francophones à l’extérieur du Québec. Ainsi, il a exercé son métier à Gatineau, au Saguenay-Lac St-Jean, à Montréal, en Colombie-Britannique, en Acadie et en Ontario, soit à Ottawa, Toronto, Sudbury et Windsor.

En 2002, Gérard Malo a gagné une « mention honorable » des Prix de la Radio de 2001 de Radio-Canada pour son documentaire intitulé « En remontant le détroit », sur les 300 ans de présence française dans la région dite du détroit.

De 2006 jusqu’à sa retraite en 2012, il a été vice-président national des affaires francophones à l’exécutif de son syndicat, la Guilde canadienne des médias. Cela lui aura permis d’acquérir une solide expérience dans la revendication des droits des membres de langue française, notamment les employés de Radio-Canada, de la Presse Canadienne et de TFO. De plus durant ses années d’engagement syndical, Gérard Malo s’est enrichi de beaucoup d’expérience en gestion de conflit, relation d’aide, organisation, mobilisation, planification stratégique et en tissant des partenariats tant avec d’autres syndicats qu’avec des organismes socio-communautaires.

En juin 2014, Gérard Malo a été élu membre du conseil d’administration de l’ACFO de Windsor-Essex-Chatham-Kent. En novembre de la même année, il a accepté d’exercer la présidence de l’ACFO par intérim. Élu pour un mandat de deux ans en 2015, il a dû quitter la présidence en 2016 pour se consacrer à l’enseignement d’un cours de journalisme de l’Université de Sudbury. Il demeure toutefois co-président du comité organisateur du projet de monument de la francophonie de l’Ontario à Windsor. Ce monument de la francophonie sera inauguré le 25 septembre 2017 le premier à être inauguré dans le sud-ouest de l’Ontario le 25 septembre 2017, Jour des Franco-Ontariens et des Franco-Ontariennes commémorera le 250e anniversaire de la création en 1767 par le diocèse de Québec de la paroisse de l’Assomption, soit le début officiel de l’organisation du plus ancien établissement permanent de ce qui est devenu l’Ontario.

En octobre 2015, Gérard Malo a été élu représentant du sud-ouest au conseil d’administration de l’Assemblée de la francophonie de l’Ontario. Il a entre autres siégé au comité de la gouvernance de l’Assemblée. Son mandat se termine en 2017.

Enfin, depuis plusieurs années, Gérard Malo est instructeur bénévole dans l’organisation des Cadets du Canada. Durant la saison estivale, il travaille comme instructeur civil au camp des cadets de Blackdown à la base des Forces Canadiennes de Borden.

Début du mandat : 2015
Fin du mandat : 2017

Vos représentants sectoriels

Enseignante à la retraite et résidente de Plantagenet, dans l’Est ontarien, Francine Poirier a œuvré dans les écoles secondaires de la région d’Ottawa, en salle de classe, en orientation et à la direction.

Femme engagée, elle s’est intéressée tout au long de sa vie active aux mouvements associatifs, entre autres dans des postes clés à l’AEFO. Elle a siégé sur de nombreux conseils d’administration au niveau communautaire avant de s’impliquer, le moment venu, dans des groupes de retraités. Présidente de Retraite en action de 2001-2003, elle a alors fait reconnaître l’importance d’organismes comme la FAFO afin de promouvoir les droits des aînés et des retraités francophones.

Membre active de la FAFO depuis 2006, élue vice-présidente en 2007, puis présidente en 2009, elle s’est assurée que la voix des aînés francophones soit bien entendue aux divers paliers gouvernementaux. Elle termine son mandat, fière d’avoir fait progresser entre autres, les dossiers de la santé et de l’engagement communautaire des aînés.

Début du mandat : 2015
Fin du mandat : 2017

biographie à venir

Début du mandat : 2015
Fin du mandat : 2017

Originaire de Geraldton dans le Nord-Ouest de l’Ontario, Caroline s’implique au sein de la communauté franco-ontarienne depuis un très jeune âge.

Caroline a siégé pendant deux ans en tant que coprésidente du Regroupement étudiant franco-ontarien (RÉFO). Pendant son mandat, elle a contribué à l’organisation des États généraux sur le postsecondaire en Ontario français et à la campagne pour la création d’une université franco-ontarienne.

Diplômée de l’Université d’Ottawa en Linguistique et en Langue et culture arabes, Caroline est passionnée par les enjeux sociolinguistiques tels que le changement et l’insécurité linguistique au sein des communautés en milieu minoritaire, les enjeux féministes, ainsi que le bien-être et la justice sociale. Employée à la Fédération de la jeunesse franco-ontarienne (FESFO) depuis 2012, elle occupe maintenant le poste de Gestionnaire des communications et de l’équipe de liaison.

Début du mandat : 2016
Fin du mandat : 2018

biographie à venir

Début du mandat : 2015
Fin du mandat : 2017

Originaire du Congo, Marcel Mukuta Kalala travaille depuis 1997 à titre de directeur général du Cercle des aînés Noirs francophones de l’Ontario (CANFO). Non seulement détenteur d’un diplôme d’ingénieur technicien en exploitation aéronautique de l’Institut Supérieur des Techniques appliquées (ISTA) à Kinshasa, il détient également un baccalauréat en sociologie de l’Université du Québec à Montréal (UQAM).

Très engagé dans la communauté, il est prêtre à l’église Néo-Apostolique de Brampton, et est aussi membre de divers organismes franco-ontariens, dont le conseil d’administration de la Coopération au Cœur (Montréal), l’Assemblée de la francophonie de l’Ontario (AFO) et la Fédération des aînés et des retraités francophones de l’Ontario (FARFO).

 

Début du mandat : 2015
Fin de mandat : 2017

L’équipe de L’AFO

Direction

Directeur général
phominuk@monassemblee.ca
613-744-6649, poste 111

Peter Hominuk possède de nombreuses années d’expérience à travailler dans le domaine du développement communautaire. À la fin de ses études, il commence à travailler en tant qu’agent de développement auprès de Direction Jeunesse, organisme francophone provincial pour lequel il devient plus tard directeur général. Au cours de son passage à Direction Jeunesse, Peter a joué un rôle instrumental dans la création et l’organisation du « Mondial de l’entreprenariat jeunesse », conférence internationale pour jeunes entrepreneurs dotée d’un budget de 1,5 million de dollars qui a généré des contrats d’une valeur de 776 millions de dollars.

Il joint ensuite le réseau de télévision francophone de l’Ontario TFO, à titre d’agent des relations communautaires et responsable de la planification stratégique. À ce titre, il était responsable de la vente du signal de TFO aux fournisseurs de câble et de satellite à travers tout le Canada. Certains de ses accomplissements comprennent l’octroi d’un financement par le gouvernement de 1,1 million de dollars et un autre de 3 millions par année, échelonné sur une période de 5 ans.

C’est en 2000 qu’il accepte le poste de directeur général de La Clé d’la Baie en Huronie. À son arrivée, Peter était à la tête de 6 employés et était responsable de la gestion d’un budget de 500 000 $. À son départ en 2011, La Clé comptait une soixantaine d’employés en fonction des programmes et de leur durée et fonctionnait avec un budget de 2,7 millions de dollars dans une variété de secteurs.

En 2012, Peter accepte un nouveau défi professionnel à la direction générale de l’Assemblée de la francophonie de l’Ontario. Il s’agit d’un poste de haute direction dans lequel Peter pourra à la fois exercer ses excellentes qualités de gestionnaire pour renforcer la structure organisationnelle, mais aussi contribuer à l’élaboration de stratégies de développement pour le bénéfice de l’organisme et de son réseau grâce à son sens inné des affaires.

Au fil des ans, Peter a fait la preuve de ses compétences dans le domaine de la revendication des droits des francophones en situation minoritaire, la gestion de projets, la gestion du personnel et des bénévoles, la planification stratégique, l’organisation et la promotion d’activités ainsi que le développement économique de sa communauté en général.

Équipe permanente

Analyste politique
bmichaud@monassemblee.ca
613-744-6649, poste 130
Gestionnaire de projet senior – Appropriation du PSC : Vision 2025
emaheu@monassemblee.ca
613-744-6649, poste 121
Chargée de projets – membership et concertation
mroy@monassemblee.ca
613-744-6649, poste 110
Responsable de la comptabilité (temps partiel)
finances@monassemblee.ca
613-744-6649, poste 140
Directrice adjointe
sdiallo@monassemblee.ca
613-744-6649, poste 120
Adjointe à la direction
vlongtin@monassemblee.ca
613-744-6649, poste 115

Stagiaires

Agente de projets
cbourgeois@monassemblee.ca
613-744-6649, poste 410
Agente de projets
eroy@monassemblee.ca
613-744-6649, poste 420
Agente de projets
gsaintjuste@monassemblee.ca
613-744-6649, poste 141
Agente de projets
gbusanga@monassemblee.ca
613-744-6649, poste 412
Agente de projets
mpage@monassemblee.ca
613-744-6649, poste 144
Agent de projets
splante@monassemblee.ca
613-744-6649, poste 145
Nous joindre

Assemblée de la francophonie de l’Ontario
1490, chemin Star Top
Ottawa (Ontario) K1B 3W6
tél. : 613-744-6649
sans frais : 1-866-596-4692
télec. : 613-744-8861
Facebook
Twitter
Instagram

Suivre ce lien pour joindre un membre de l’équipe.

Faire un don à l’AFO
Historique
L’Assemblée de la francophonie de l’Ontario est un organisme qui a connu plusieurs formes au fil des ans. Elle passe par l’ACFÉO et l’ACFO pour éventuellement devenir l’Assemblée de la francophonie de l’Ontario en 2006.

L’Association canadienne-française d’éducation de l’Ontario, l’ACFÉO, voit le jour en 1910 pour lutter contre le Règlement 17 qui interdit l’usage du français comme langue d’enseignement dans les écoles de l’Ontario. Napoléon Belcourt, sénateur, en est le président. En 1917, L’ACFÉO parvient à rassembler des milliers d’élèves sur la colline parlementaire afin de réclamer l’intervention du gouvernement fédéral contre le Règlement 17. Au fil des ans, l’ACFÉO dirige plus de 200 recours en justice sur cet enjeu primordial à la survie des Franco-Ontariens. Napoléon Belcourt représente le Conseil des écoles séparées d’Ottawa devant la Cour suprême de l’Ontario et plaide également cette cause au Conseil privé de Londres en 1916. En 1927, le Règlement 17 est abandonné à la suite des recommandations du rapport Merchant-Scott-Côté.

En 1929, la crise économique survient et l’ACFÉO doit faire face à des problèmes qui divergent du monde de l’éducation. L’association appuie la création de divers organismes, dont l’Union des cultivateurs franco-ontariens, L’Association des commissaires des écoles bilingues de l’Ontario, l’Association de la jeunesse franco-ontarienne et la Fédération des associations de parents et instituteurs.

En 1969, d’autres enjeux s’ajoutent à l’éducation, dont la santé, les arts et la culture, et l’organisme est renommé l’ACFO. Celle-ci crée un programme d’animation socioculturelle ainsi que huit centres d’animation régionaux. En 1977, l’association présente un plan d’action et choisit 32 objectifs dont les trois domaines centraux sont la politique, l’éducation et le bilinguisme. L’ACFO réussit à faire adopter un premier plan de développement global.

En 2003, le ministère du Patrimoine canadien demande une étude de repositionnement à l’ACFO. En 2004, le rapport Baastel et le rapport Matte voient le jour suite à des consultations effectuées auprès de la communauté franco-ontarienne. Suite à ces rapports, un comité composé de représentants de la collectivité, des minorités raciales et ethnoculturelles francophones, du conseil d’administration de l’ACFO provinciale et celui de la DECCO a étudié les besoins exprimés par la communauté. L’objectif ressorti par tous est de créer un organisme plus représentatif, plus inclusif et plus fort pour l’ensemble des Franco-Ontariens. Le comité s’appuie donc sur le réseau politique de l’ACFO et assume les fonctions de gestion du financement de la DECCO pour créer l’Assemblée de la francophonie de l’Ontario en 2006.

En plus de cent ans d’existence sous différents noms, l’Assemblée de la francophonie de l’Ontario fut présidée par plusieurs personnes. Les voici :

Association canadienne-française d’éducation de l’Ontario
(1910-1969)

1910-1912 L’honorable Napoléon-Antoine Belcourt
1912-1914 Charles-Siméon-Omer Boudreault
1914-1915 Alphonse-Télesphore Charron
1915-1919 L’honorable Philippe Landry
1919-1932 L’honorable Napoléon Antoine Belcourt
1932-1933 Samuel Genest
1933-1934 Léon-Calixte Raymond
1934-1938 Dr Paul-Émile Rochon
1938-1944 Adélard Chartrand
1944-1953 Ernest Désormeaux
1953-1959 Gaston Vincent
1959-1963 Aimé Arvisais
1963-1969 Roger N. Séguin

Association canadienne-française de l’Ontario
(1969-2004)

1969-1971 Roger N. Séguin
1971-1972 Ryan Paquette
1972-1974 Omer Deslauriers
1974-1976 Jean-Louis Bourdeau
1976-1978 Gisèle Richer
1978-1980 Jeannine Séguin
1980-1982 Yves Saint-Denis
1982-1984 André Cloutier
1984-1987 Serge Plouffe
1987-1988 Jacques Marchand (par intérim)
1988-1990 Rolande Faucher
1990-1994 Jean Tanguay
1994-1997 André J. Lalonde
1997-1999 Trèva Cousineau
1999-2001 Alcide Gour
2001-2004 Jean-Marc Aubin

Assemblée des communautés franco-ontariennes
(2004-2006)

2004-2005 Jean Poirier
2005-2006 André Thibert (par intérim)

Assemblée de la francophonie de l’Ontario
(2006-aujourd’hui )

2005-2006 Simon Lalande (président du comité provisoire)
2006-2010 Mariette Carrier-Fraser
2010-2016 Denis B. Vaillancourt
2016-Auj. Carol Jolin