Déclaration de Carol Jolin à l’occasion de la Journée nationale de la vérité et de la réconciliation

Ottawa, 30 septembre 2021 – « En cette Journée nationale de la vérité et de la réconciliation, qui est organisée aujourd’hui pour la première fois, je prends le temps de m’incliner devant la mémoire des enfants disparus ainsi que des survivants aux pensionnats autochtones. C’est une partie sombre de l’histoire du Canada que l’on doit assumer, en tant que Canadiennes et Canadiens, et dont on doit tirer des leçons. Les peuples autochtones ont grandement contribué à façonner ce beau pays, dont nous sommes si fiers aujourd’hui. Aux Premières Nations, Métis et Inuits, je témoigne mon plus grand respect et ma profonde gratitude.

Aujourd’hui en tant que nation, nous prenons le courage de faire face à notre passé qui, aussi douloureux soit-il, fait partie de notre histoire. Mieux, nous sommes, en tant que pays, résolus à travailler pour une réconciliation sincère basée sur la vérité et la responsabilisation de toutes et de tous. C’est un temps où il faut avoir des conversations difficiles, mais franches et sincères. L’AFO appelle les Franco-Ontariennes et les Franco-Ontariens à s’informer davantage sur la réalité des peuples autochtones qui comptent sur plusieurs Métis francophones. C’est ensemble que nous réussirons à bâtir un Canada fort, où toutes et tous jouiront des mêmes droits », a conclu Carol Jolin, président de l’AFO.