Des recommandations de la communauté franco-ontarienne concernant le budget fédéral

Ottawa, le 6 février 2018 – À l’approche du dépôt du prochain du budget fédéral, l’Assemblée de la francophonie de l’Ontario (AFO) a transmis les recommandations de la communauté franco-ontarienne au ministre des finances du Canada, l’hon. Bill Morneau.

Ces cinq recommandations visent quatre sphères d’activité: les langues officielles, l’immigration francophone ainsi que les arts et la culture. L’AFO demande également une aide fédérale pour certains de ses organismes afin qu’ils puissent faire une transition en douceur vers le nouveau salaire minimum en Ontario:

  • Que le gouvernement du Canada double le financement, provenant de la Feuille de route sur les langues officielles, destiné aux organismes de langue officielle.
  • Que le gouvernement du Canada accorde le tiers du financement destiné aux organismes de langue française en situation minoritaire aux organismes franco-ontariens.
  • Que le gouvernement du Canada, en collaboration avec le ministère des Affaires civiques et de l’Immigration de l’Ontario, rétablisse et finance adéquatement l’initiative de développement de « collectivités accueillantes » dans toutes les collectivités francophones de l’Ontario, dans une approche intergouvernementale, interministérielle et intersectorielle dans tous les secteurs de développement d’une collectivité (éducation, petite enfance, santé, services sociaux, développement économique, alphabétisation et compétences essentielles, justice, arts et culture, communications, etc.) pour créer les conditions, les relations interpersonnelles et le climat requis pour accueillir, intégrer et inclure les réfugiés, les nouveaux arrivants, leurs familles et leurs proches.
  • Que le gouvernement du Canada investisse dans les infrastructures culturelles et artistiques francophones de l’Ontario.
  • Que le gouvernement de l’Ontario du Canada augmente le financement destiné à l’Ontario provenant d’Emploi et de Développement social Canada proportionnellement à la hausse du salaire minimum.

« Nous demandons au gouvernement du Canada qu’il accorde son soutien aux communautés francophones en situation minoritaire en prenant des actions concrètes avec ce prochain budget. Le renouvellement du Plan d’action sur les langues officielles est une belle occasion pour le gouvernement d’élargir l’espace francophone au pays. La vitalité du français, en Ontario et au Canada, en dépend grandement », a conclu Carol Jolin, président de l’AFO.