Jour de solidarité des communautés francophones et acadiennes – Cri du coeur de l’AFO pour la modernisation de la Loi sur les langues officielles

Ottawa, 1er décembre 2020 – L’AFO se joint à l’ensemble des communautés francophones et acadiennes du pays pour lancer un cri du coeur à l’occasion d’une journée de solidarité nationale. Au terme d’une année qui a mis en évidence plus que jamais la vulnérabilité du français au pays, nous demandons que le gouvernement fédéral confirme un échéancier pour la modernisation de la Loi sur les langues officielles.

L’AFO est très inquiète qu’à 10 jours de la fin des travaux parlementaires avant les fêtes, le gouvernement n’ait toujours donné aucun signe sur le moment où il compte déposer un projet de loi pour moderniser la Loi sur les langues officielles. L’AFO craint qu’un projet de loi déposé trop tardivement ne puisse être adopté avant les prochaines élections.

« La modernisation de la Loi sur les langues officielles presse ! C’était une promesse du gouvernement fédéral, qui a d’ailleurs annoncé dans le discours du Trône son intention de protéger et de promouvoir le français partout au pays. Maintenant, c’est le temps de l’action ! Le gouvernement doit agir sans délai parce que le français se fragilise de plus en plus et il nous faut le protéger en tant que l’une des langues officielles du Canada » a soutenu Carol Jolin, le président de l’AFO.

Les communautés souhaitent une Loi modernisée qui, notamment, établirait une autorité centrale chargée de voir au respect des obligations linguistiques dans tout l’appareil fédéral et éviterait les dérapages en matière de communications bilingues en situation d’urgence qu’on a vu dans les premiers mois de la crise de la COVID-19. Une Loi qui engagerait le gouvernement fédéral, les provinces et les territoires à des efforts accrus de protection du français à la grandeur du pays. Elle éliminerait les obstacles à l’apprentissage du français langue seconde. Une Loi qui créerait un tribunal des langues officielles afin que les citoyennes et les citoyens puissent facilement et rapidement obtenir justice pour des manquements à la Loi.

L’AFO encourage les citoyennes et les citoyens à visiter le site noslanguesofficielles.ca pour écrire à leur député ou députée et leur demander d’agir maintenant pour la modernisation de la Loi sur les langues officielles. Le temps de l’action, c’est maintenant !