L’AFO souligne le leadership du gouvernement du Canada pour la survie à court terme de l’Université de l’Ontario français ! / The AFO commends the government of Canada for its leadership in ensuring the short term survival of the Université de l’Ontario français!

Ottawa, le 14 janvier 2019 –L’AFO appuie le geste de Patrimoine canadien et de la ministre du Tourisme, des Langues officielles et de la Francophonie pour le financement d’un an de l’Université de l’Ontario français à hauteur d’1,9 million$. Ainsi, l’institution pourra garder son personnel en place jusqu’en janvier 2020.

« Nous accueillons avec soulagement cette solution temporaire qui permettra au personnel de l’Université de l’Ontario français de continuer son travail. Nous poursuivrons notre travail de partenaire avec les gouvernements du Canada et de l’Ontario afin d’assurer la pérennité à long terme de l’université. Il est temps que le gouvernement provincial fasse une demande au fédéral pour le financement des quatre premières années de l’université, le temps qu’il remette de l’ordre dans ses finances. Les solutions sont là », a dit le président de l’AFO, Carol Jolin.

En effet, bien que ce financement soit une bonne nouvelle, il constitue une solution transitoire. Une institution universitaire ne peut pas vivre uniquement de financement à court terme. L’AFO invite donc le gouvernement provincial à se servir des prochaines semaines pour préparer une demande de financement au gouvernement du Canada et à s’engager financièrement pour la survie à long terme de l’institution.

Ce financement s’effectue dans le cadre du Plan d’action sur les langues officielles 2018-2023 : Investir dans notre avenir et est destiné aux travaux préliminaires pour la mise en place d’un carrefour francophone du savoir et de l’innovation à Toronto, l’un des points forts du projet.

**********************

Ottawa, January 14, 2019 – The AFO thanks Canadian Heritage and the minister of Tourism, Official Languages and La Francophonie for providing one year of funding in the amount of $1.9 million to the Université de l’Ontario français. These funds will allow the university to retain its personnel until January 2020.

“It is with a sense of relief that I welcome this temporary solution which allows the personnel of the Université de l’Ontario français to continue its work. We will continue to work with our partners within the governments of Canada and Ontario to find solutions to ensure the university’s long term survival. We invite the provincial government to submit to its federal counterpart a funding request for the first four years of the university’s operations, while the province puts its fiscal house in order. Solutions are at hand,” said the AFO’s president, Carol Jolin.

The announced funding is a welcome development, but it is only a stop-gap solution. A university cannot operate solely with short term funding. The AFO therefore invites the provincial government to use the coming weeks to prepare a request for funding from the government of Canada and to make its own financial commitment to the institution’s long term survival.

The funds have been provided through the Action Plan for Official Languages 2018-2023: Investing in Our Future. They are aimed at preliminary work for the establishment of a Francophone knowledge and innovation hub in Toronto, a major component of the project.