L’AFO souligne le leadership du gouvernement du Canada pour la survie à court terme de l’Université de l’Ontario français !

Ottawa, le 14 janvier 2019 –L’AFO appuie le geste de Patrimoine canadien et de la ministre du Tourisme, des Langues officielles et de la Francophonie pour le financement d’un an de l’Université de l’Ontario français à hauteur d’1,9 million$. Ainsi, l’institution pourra garder son personnel en place jusqu’en janvier 2020.

« Nous accueillons avec soulagement cette solution temporaire qui permettra au personnel de l’Université de l’Ontario français de continuer son travail. Nous poursuivrons notre travail de partenaire avec les gouvernements du Canada et de l’Ontario afin d’assurer la pérennité à long terme de l’université. Il est temps que le gouvernement provincial fasse une demande au fédéral pour le financement des quatre premières années de l’université, le temps qu’il remette de l’ordre dans ses finances. Les solutions sont là », a dit le président de l’AFO, Carol Jolin.

En effet, bien que ce financement soit une bonne nouvelle, il constitue une solution transitoire. Une institution universitaire ne peut pas vivre uniquement de financement à court terme. L’AFO invite donc le gouvernement provincial à se servir des prochaines semaines pour préparer une demande de financement au gouvernement du Canada et à s’engager financièrement pour la survie à long terme de l’institution.

Ce financement s’effectue dans le cadre du Plan d’action sur les langues officielles 2018-2023 : Investir dans notre avenir et est destiné aux travaux préliminaires pour la mise en place d’un carrefour francophone du savoir et de l’innovation à Toronto, l’un des points forts du projet.