Loi sur les langues officielles : la moderniser en vue de son 50e anniversaire

Ottawa, le 16 avril 2018 – Invité par le Comité sénatorial sur les langues officielles à discuter du dossier de la modernisation de la Loi sur les langues officielles, Carol Jolin, président de l’Assemblée de la francophonie de l’Ontario (AFO), a rappelé l’urgence d’une telle mise à jour lors de sa comparution cette après-midi.

« La dualité linguistique est une valeur centrale de notre pays. Il est important que la législation qui encadre et garantit cette dualité soit en concordance avec la société canadienne actuelle. Or, depuis près de 50 ans, la Loi sur les langues officielles n’a pas été revue en profondeur. Il est grand temps de la moderniser et de prendre en compte les besoins actuels des communautés de langue officielle en situation minoritaire  », a déclaré Carol Jolin.

L’AFO est membre de la Fédération des communautés acadiennes et francophones du Canada (FCFA) et   se range derrière son mémoire intitulé Donner un nouvel élan à la dualité linguistique canadienne ! Pour une Loi sur les langues officielles moderne et respectée. Le président a priorisé  deux recommandations lors de sa présentation:

  • Le renforcement des responsabilités, de l’imputabilité et des efforts de coordination du Conseil du Trésor;
  • Solidifier dans la loi le principe du « par et pour » qui donnerait aux communautés de langue officielle en situation minoritaire l’occasion de participer activement, via des consultations, à la mise en oeuvre de cette loi.