Nouveau cabinet Ford: heureux de la nomination de Mme Mulroney, mais inquiet du retour en arrière de son ministère

Ottawa, le 29 juin 2018 – L’Assemblée de la francophonie de l’Ontario (AFO) accueille favorablement la nomination de l’honorable Caroline Mulroney au poste de ministre déléguée aux Affaires francophones et félicite les 20 autres nouvelles et nouveaux ministres du nouveau conseil des ministres ontariens.

De plus, l’AFO félicite Amanda Simard pour sa nomination comme adjointe parlementaire aux Affaires francophones.

Les Affaires francophones jouent un rôle crucial dans la vie des Franco-Ontarien.ne.s puisqu’ils facilitent l’accès à des services gouvernementaux en français.

« Nous remercions le Premier ministre de l’Ontario pour cette excellente nomination. Nous avons déjà rencontré Mme Mulroney à deux reprises. Nos discussions ont été franches et intéressantes et nous voyons en elle une personne fortement intéressée par la francophonie ontarienne. La nouvelle ministre aura un poids important au sein de l’équipe gouvernementale et nous ne pouvons que nous en réjouir. Nous avons hâte de poursuivre le travail afin que les francophones de l’Ontario atteignent la vision qu’elles et ils se sont données pour 2025 », a dit le président de l’AFO, Carol Jolin.

« L’obtention d’un ministère autonome et à part entière pour les Affaires francophones était une demande de longue date de la communauté franco-ontarienne. Nous établirons un dialogue avec Mme Mulroney sur cette question et nous lui offrons notre appui entier pour que les Affaires francophones redeviennent un ministère autonome et à part entière. Ce recul pourrait mettre en péril la stratégie de développement économique avec les pays de l’Organisation internationale de la francophonie, dont l’Ontario est membre à titre d’observateur. Nous poursuivrons notre travail de sensibilisation auprès du gouvernement », a poursuivi M. Jolin.

L’AFO procédera prochainement à une demande de rencontre avec la nouvelle ministre déléguée aux Affaires francophones afin d’établir un dialogue sur les enjeux courants et pour discuter du recul des Affaires francophones dans l’appareil public ontarien.

L’AFO organisera également des rencontres avec les ministres clés dont les responsabilités ont un impact sur l’épanouissement de la langue française de la province.