Pour une Loi sur les langues officielles apprenant des erreurs de la pandémie

Ottawa, 10 décembre 2020 – L’Assemblée de la francophonie de l’Ontario (AFO) propose neuf recommandations au gouvernement du Canada dans le cadre de son rapport Les droits linguistiques au fédéral en temps de crise – La place du français en Ontario. Le document contient d’ailleurs trois recommandations liées à la modernisation de la Loi sur les langues officielles.

L’AFO a publié son rapport dans le cadre de l’étude du comité permanent des langues officielles de la Chambre des communes sur l’impact de la pandémie de COVID-19 sur la capacité du gouvernement à fournir de l’information dans les deux langues officielles.

“La pandémie a ajouté à l’urgence de moderniser la Loi sur les langues officielles. La crise sanitaire a démontré certaines failles et limites de nos droits constitutionnels à obtenir des communications diverses de nos gouvernements en français. La compréhension des communications gouvernementales dans une situation de crise majeure telle que nous sommes en train de le vivre depuis mars 2020 décuple l’importance du respect de nos droits linguistiques. Les langues sont un vecteur essentiel et non un fardeau alourdissant la vitesse des communications”, a dit le président de l’AFO, Carol Jolin, aux membres du comité.

Depuis le début de la pandémie, l’AFO a fait un travail de vigie sur le terrain sur la situation des services en français des gouvernements du Canada et de l’Ontario. Au niveau fédéral, l’AFO a constaté des problèmes et a proposé des solutions sur les thèmes suivants :

Retour au pays des voyageurs
Points de presse gouvernementaux
Langue d’étiquetage sur les produits de consommation
Financement des organismes franco-ontariens
Traduction et offre sur les réseaux sociaux
L’AFO est sur le point de conclure la rédaction d’un rapport similaire concernant le gouvernement de l’Ontario. Ce rapport sera publié prochainement.

Lien vers le rapport

Français

Anglais