Une autre poignée de main entre L’AFO et Canadian Parents for French

Ottawa, le 5 avril 2019 – L’Assemblée de la francophonie de l’Ontario (AFO) et Canadian Parents for French (CPF), bureau de l’Ontario, sont ravis de renouveler leur protocole d’entente signé pour la première fois en 2015. L’entente consiste, entre autres, à assurer une réciprocité au chapitre de la diffusion des activités des deux organisations qui mettront en place des initiatives communes afin d’encourager la langue et la culture de langue française en Ontario. Entre autres, l’AFO et CPF-Ontario s’engagent à l’éventuelle mise sur pied d’une campagne de promotion visant à stimuler les inscriptions des jeunes francophones et francophiles à la nouvelle Université de l’Ontario français (UOF).

Plus de 229 000 élèves ontariens fréquentent les programmes d’immersion des écoles de langue anglaise. « Le fait d’être capable de comprendre et de parler en français constitue un précieux atout en Ontario, au Canada et sur la scène mondiale », explique Denise Massie, présidente du chapitre ontarien de Canadian Parents for French. « Mais ce qui m’importe le plus c’est d’enrichir la vie des jeunes culturellement et les aider à comprendre la richesse de notre histoire et le contexte actuel du bilinguisme dans notre pays. »

L’AFO et CPF ont espoir que plusieurs élèves issus de l’immersion pourront éventuellement fréquenter l’Université de l’Ontario français : « Tout comme les Québécois d’expression française fréquentent les universités de langue anglaise dans leur province, nous encouragerons les finissant.e.s francophiles à fréquenter l’Université de l’Ontario français afin de parfaire leurs compétences linguistiques » explique Carol Jolin, président de l’AFO. « En bout de ligne, toutes les Canadiennes et Canadiens devraient avoir le droit d’apprendre les deux langues officielles s’ils le désirent ». Il ajoute que certain.e.s diplômé.e.s pourront également contribuer à soulager la pénurie des professionnels de l’enseignement francophones en devenant des enseignantes et enseignants en immersion.

Denise Massie a profité de l’occasion pour exprimer son appui à la communauté franco-ontarienne : « Nous avons été très secoués en ce début d’année avec les annonces du nouveau gouvernement de l’Ontario qui ont eu un grand impact au sein de la communauté franco-ontarienne. Ces changements ont appelé les représentants de CPF à travers le pays à se joindre en solidarité à la communauté francophone et à lui apporter son soutien pour renforcer sa voix. »

Le président de l’AFO a tenu à exprimer sa gratitude face à l’appui tacite de CPF : « La solidarité de Canadian Parents for French nous fait chaud au coeur. L’appui des parents des élèves fréquentant les programmes d’immersion est important pour nous. Nous comptons sur eux pour continuer à appuyer nos revendications pour un Commissariat indépendant aux services en français et le financement de l’Université de l’Ontario français. »

L’Assemblée de la francophonie de l’Ontario (AFO) est l’organisme rassembleur et la voix politique de la francophonie de l’Ontario. Elle a pour mandat de concerter la collectivité francophone de la province et agit comme porte-parole, entre autres, pour revendiquer les droits des 744 000 Franco-Ontariens et Franco-Ontariennes.