Bienvenue à la résistance !

Affichez-vous


Affichez un drapeau à la maison ou au travail. Si vous n'avez pas de drapeau, imprimez en un à l'aide fichiers ci-dessous.

10 gestes à poser

Faites une contribution financière

(Voir le formulaire en bas de la page)

Mobilisez-vous

Soyez créatif.ve.s et aidez-nous à l’être. Quels autres gestes pouvez-vous poser pour démontrer votre appui à la communauté franco-ontarienne et votre désaccord envers les décisions du gouvernement Ford ? Partagez-les grâce à ce formulaire.

Achetez-votre drapeau à :

ACFO du Grand Sudbury
ACFO d'Ottawa
ACFO de Prescott et Russell

Acheter votre t-shirt et soutenez La résistance !

Une partie des profits iront directement à la résistance. 
Entk.ca

La résistance se poétise. «DIRE LA LUMIÈRE DE NOTRE COLÈRE»

Suivez-nous sur Facebook

 

Le 15 novembre 2018, les contribuables francophones ont été injustement ciblés par des coupures annoncées par le gouvernement de Doug Ford.

Coup sur coup, la province de l’Ontario a tout simplement aboli le commissariat aux services en français et mis un terme au projet de l’Université de l’Ontario français.

Depuis 11 ans, le Commissariat aux services en français veille à ce que les droits des citoyens de l’Ontario et les obligations du gouvernement et des organismes gouvernementaux soient respectés selon la Loi sur les services en français. Du jour au lendemain, les francophones soutenant ne pas avoir été servis selon les provisions de la Loi sur les services en français se retrouvent sans recours.

L’Université de l’Ontario français est un projet de société qui avait été durement gagné suite au combat de toute la communauté et un projet qui devait assurer la vitalité de la communauté francophone en Ontario.

Le gouvernement Ford ne tient pas compte des droits des citoyens de l’Ontario et de la richesse qu’apporte la communauté francophone à la province.

L’Assemblée de la francophonie de l’Ontario (AFO) déplore les décisions du gouvernement ontarien dévoilées le 15 novembre 2018 dans le cadre de la mise à jour économique. L’abolition du Commissariat aux services en français et la fin du projet de l’Université de l’Ontario français auront des conséquences importantes sur la vitalité et l’avenir des 742 000 francophones de l’Ontario, et sur l’ensemble de la province.

Dans une missive envoyée au gouvernement Ford et dans un communiqué publié le 15 novembre 2018, l’AFO a demandé une rencontre d’urgence avec Doug Ford afin de partager la position des contribuables francophones envers ces décisions très mal avisées.

Les franco-ontarien.ne.s se sont toujours mobilisé.e.s pour conserver leur place dans la province et défendre leurs droits. Tout comme nos ancêtres et les leaders communautaires qui nous ont précédés, nous devons unir nos voix et exiger que nos institutions demeurent, pour le bien de la communauté, pour le futur de la francophonie ontarienne.

Êtes-vous prêt.e.s pour la résistance ? Joignez-vous à nous. 

Veuillez remplir le formulaire ci-dessous pour vous joindre à la résistance.

Image